Yong-Man Kwon
Peintre

Né en 1972 en Corée du Sud près de Séoul, Yong-Man Kwon dessine et peint depuis toujours.

D’Asie en Europe en passant par les Etats-Unis, son itinéraire peu banal l’a amené d’écoles d’art en expositions, à décrocher de nombreux prix. Installé en France, Yong-Man Kwon est très vite remarqué par son talent et est accrédité peintre de la marine, de l’armée de l’air et de l’armée de terre. Il décroche en 2003 le titre envié de peintre officiel de l’armée française.

La peinture spontanée et d’une grande sincérité de Yong-Man Kwon révèle sa palette aux couleurs éclatantes. Vues de Broadway, toits des grands magasins, enfilade des salles du Louvre, Yong Man nous transporte dans son univers aux multiples sujets. Yong-Man Kwon est également un portraitiste hors pair. Ses portraits de célébrités comme Brigitte Bardot sont saisissants de vérité.

« Je suis figuratif dans la lignée de la formation académique que j’ai reçue. Mais à partir du motif et de la composition, je n’hésite pas à inventer mes propres couleurs ». 

Artiste majeur de la nouvelle génération d’art contemporain, il expose sur toute la planète.

sources : https://galerie-ventdescimes.com/kwon-yong-man/

78877007_10221678583096084_6368495000187043840_n.jpg

Si ses compétences techniques sont évidentes, Yong-Man Kwon joue de façon tout aussi virtuose de la couleur comme de la lumière pour mettre en valeur le sujet qu'il a choisi, comme un prétexte pour déployer toute l'envergure de son art.

S'il tire de ses titres officiels de nombreux « portraits » à l'huile de bateaux ou d'avions, le regard de Yong-Man Kwon est tout aussi juste lorsqu'il est question de portraits, de tableaux animaliers ou de paysages : ses compositions urbaines brillent de mille feux, ses intérieurs portent en eux juste un soupçon de nostalgie solennelle. Sous son pinceau rapide et acéré, les villes comme les objets du quotidien s'animent, se parent de lumière et semble palpiter sous le regard du spectateur nécessairement conquis.

Artiste d'envergure, de renommée internationale, Yong-Man Kwon a reçu de nombreux prix et expose souvent. Ainsi il reçoit en 2004 la médaille de bronze au salon des artistes français. Il a reçu en 2008 le Prix de la Fondation Taylor ( dont il est Sociétaire du Salon Violet) au Salon d'Automne. Une fresque monumentale de Yong-Man Kwon orne notamment les murs du Conservatoire de musique militaire de l'armée de terre de Versailles-Satory. 

sources : https://www.artsper.com/fr/artistes-contemporains/france/6911/yong-man-kwon

Françoise Abraham
Sculpteur

Françoise Abraham danse depuis l'âge de six ans, formée par les professeurs de l'Opéra de Paris, en danse classique. Elle découvre très rapidement la danse contemporaine : elle sera marquée à jamais par la symbiose de la vie en mouvement.


La forme dans l'espace avec fantaisie, exubérance, légèreté, rondeur et humour. Voilà en quelques mots la personnalité de son œuvre.

Elle conserve de cette période, la discipline du travail méthodique d'une formation classique complétée par un esprit débridé nécessaire à la danse contemporaine. Ces qualités se retrouvent dans son œuvre sculptée dans laquelle, elle met sa fantaisie et son imaginaire au service d'une solide technique, acquise dans les ateliers d'artistes italiens et parisiens.
Françoise fait danser ses sculptures.

Exigeante, rigoureuse, elle obtient des formes tendues pleines de sensualité. Ses personnages féminins se propulsent dans l'espace avec vitesse et énergie. Et curieusement, bien qu'elle plaise à cultiver ses rondeurs, ses sculptures font preuve d'une stupéfiante légèreté, avec en plus, un brin d'élégance, une once d'humour en rupture d'équilibre, qui leur sied à merveille.

Francoise-Abraham-photo1.jpg

Les patines des bronzes aux couleurs surprenantes, jouent avec la lumière pour offrir un éclat supplémentaire à ces pièces magnifiquement lisses. Leurs rondeurs aimantent la main et le touché.

Naturellement la résine en couleur, technique personnelle mise au point par Françoise, permet de la fantaisie et de laisser libre cours à son imaginaire débordant de fertilité. Forte de ce nouveau champ de créativité, ces résines colorées teintées dans la masse sont uniques dans le marché de l'Art, avec un décor toujours original et un zeste de folie.
Elle continue sa recherche permanente avec des accessoires qui viennent accompagner ses personnages et porter plus encore son expression d'une réflexion sur notre liberté.

Entre maitrise technique et créativité, Françoise Abraham sait préserver cette petite étincelle géniale qui donne à la vie un autre parfum.

sources : https://www.abraham-sculpteur.com/